Si vous lisez ceci c'est que le plug-in flash n'est pas installé sur votre ordinateur, telechargez le sur le site d'adobe.fr

titre de la section tourisme
icone musique

Château de la Guyonnière, Beaulieu sous Parthenay, XIVe, XVe et XVIe siècle

chateau de la guyonniere

Le Château de la Guyonnière est constitué d'un quadrilatère de 35 m de : façade sur 25 m de profondeur. Il est encore complètement cerné de douves d'une superficie de 30 ares, conservées en l'état.

La façade nord comprend le logis seigneurial proprement dit: la façade ouest est constituée d'un long bâtiment qui abritait les communes tandis que les deux autres façades sont formées de mure d'enceinte percés de meurtrières.

On accède à la cour intérieure par un pont pavé à deux arches sur lequel venait jadis s'appuyer l'extrémité d'un pont levis. L'entrée se compose d'un vaste porche en plein cintre, porche flanqué d'une poterne et surmonté de quatre I destinés à loger les bras du pont levis. Une bretèche destinée à la défense de la porte couronne l'ensemble. Elle présente en son milieu un écu érodé portant les armes des LADVOCAT.

Les angles de l'enceinte sont flanqués de quatre tours : la tour est, incluse dans l'habitation, est couverte d'un toit en poivrière ; la tour sud , à gauche de l'entrée, découronnée à une période indéterminée, est une robuste construction de forme pentagonale à l'intérieur. Elle possédait au rez-de-chaussée, une cheminée qui a été détruite. Elle est percée de plusieurs ouvertures qui sont des aménagements postérieurs au XlVe siècle. Passé le porche, on se trouve à droite dans la cour intérieure devant la façade principale. Menaçant de s'écrouler, elle a été partiellement reprise vers 1890 et plusieurs ouvertures modifiées.

La partie d'habitation comporte trois parties distinctes : - l'aile sud est, à trois niveaux, est constituée de deux pièces au rez-dechaussée surmontée d'une grande salle avec, dans chacune d'entres elles une grande cheminée de granit. Audessus, un vaste et haut grenier est recouvert d'une très belle charpente en carène. - la partie centrale, autrefois constituée d'une seule salle à chacun des deux niveaux, a été réaménagée au XIXe siècle et scindée en plusieurs pièces en même temps que la restauration de la façade. Une cheminée monumentale située dans l'une des pièces du rez-de-chaussée porte au milieu de son manteau, un écu frappé aux armes des MOYSEN. - l'aile nord-ouest, qui faisait pendant à l'aile sud-est, possédait aussi trois niveaux ; elle fut détruite par un incendie dans la première moitié du XIXe siècle (compte tenu du bon état du gros oeuvre, le propriétaire actuel en prévoit sa restauration dans un avenir proche). Au niveau du premier étage, subsiste une cheminée de granit en bon état de conservation. Le rez de chaussée de cette partie était réservé aux cuisines : elles ont conservé leurs deux fours.

De cette aile on accède à une tour également en ruines plus haute que les autres qui conserve les restes de deux bretèches qui devaient servir de latrines.

Les différente niveaux de l'aile nord-ouest et du bâtiment central sont desservis par un escalier à vis en granit dans une tour située dans l'angle rentrant formé par le cors du logis et le bâtiment des communes. Ces derniers comportent, en rez de chaussée, une vaste et longue salle voûtée. Cette salle et le grenier pavé qui la surmonte desservent la quatrième tour d'angle qui comporte au niveau inférieur, une casemate dont les murs sont percés d'archères; elle est couverte d'une voûte hémisphérique sur laquelle s'élève un pigeonnier de 800 bouliers de calcaire.

Sur la façade opposée à l'entrée principale et dans l'axe de celle-ci existe une autre poterne, jadis également défendue par un pont levis. On franchit actuellement les douves par une passerelle au ras de l'eau. Les tours et les murs d'enceinte, ont conservé, avec leur grand nombre de meurtrière, leur système de défense qui confère à l'ensemble, un caractère très médiéval.

 

Source : Conservation régionale des monuments historiques de Poitou-Charentes

A voir : les douves, le pont-levis en état de marche, la cour intérieure, la tour escalier , les greniers à grains, le colombier, le jardin médiéval.

 

lien jardin val de flore